RetourPrécédent

Circuit 10

Randonnée des Templiers

Massif

Fontainebleau.

Commune

Vaudoué, Boissy-aux-Cailles.

Lieu de départ

Eglise Saint-Loup du Vaudoué.

Durée

5h à 6h.

Niveau de difficulté

Intermédiaire.

Altitude minimale

71 mètres.

Altitude maximale

120 mètres.

Dénivelées positives et négatives

+ 100 mètres et – 100 mètres.

Équipement

Chaussure adaptée pour la randonnée.

Description de la randonnée

Cette randonnée bucolique aux paysages variés vous conduira sur les anciens chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Vous y croiserez le plus ancien sanctuaire de l’ordre des Templiers d’Île-de-France, l’ancienne commanderie de Fourche et sa chapelle de 1150.

Vous rejoindrez ensuite le charmant village de Boissy-aux-Cailles où la légende raconte que le cheval de Saint-Martin de Tours aurait buté si violemment sur une pierre que la trace de son sabot resta imprimée malgré la dureté du grès. Voyant en cet incident la volonté divine, Saint-Martin fit demi-tour et décida de faire élever une église dans le village plus bas.

Le parcours continue dans la vallée champêtre de Boissy et rejoint le plateau agricole du village de Tousson. Vous y observerez de nombreux indices de la grande faune à la lisière forestière. La balade se termine avec la descente sur le village du Vaudoué marqué par les paysages typiques du massif des Trois Pignons.

Faune observée

Traces de chevreuils - sangliers - cerfs, terrier de blaireau.

Oiseaux :

Buse, geai, pic noir, pic épeiche.

Flore observée

Jonquille (narcisse jaune).

Vestiges historiques

Eglise du Vaudoué (13ème siècle).

Commanderie des Templiers de Fourche.

Eglise Saint-Martin de Tours à Boissy-aux-Cailles (12ème siècle).

Commanderie des Templiers de Fourche ?

L’ancienne commanderie des Templiers de Fourche-en-Gâtinais daterait du 12ème siècle (chapelle de 1150).

Après la supression de l’ordre du Temple en 1312, elle devint un lieu d’ermitage au 17ème siècle puis avec la Révolution le lieu fut transformé en carrière et la toiture de la chapelle s’effondra en 1792.

C’est en 1973 que l’Association du Centre de Recherche et de Documentation Médiévales et Archéologiques de Saint-Mammès organisa le sauvetage du site. Des travaux importants furent réalisés et permirent de mettre à jour 73 sépultures, 2 caves, une prison, des latrines, un four à pain, les fondations d’une ancienne salle et d’un bâtiment de pierre.

En 2014, le CRDMA a pu acquérir la chapelle et y a fait installer une statue de dévotion de la vierge rappelant l’attachement des chevaliers du Temple pour elle.

Visite guidée sur demande : crdma77@gmail.com.